41Mag - Test et comparatif : Logiciel d’import, de classement et de retouche photo

Test et comparatif : Logiciel d’import, de classement et de retouche photo

Vous avez tout un stock de photos sur votre disque dur et, afin d’éviter de vous y perdre, vous cherchez une solution pour IMPORTER, CLASSER et RETOUCHER ? Nous avons sélectionner 4 Logiciels pour vous. Si autrefois ils étaient réservés aux photographes professionnels, avec la démocratisation des appareils photos numérique (y compris les smartphone), aujourd’hui, tout le monde peut y avoir recours. Nos photos ne sont plus stockés dans des boites à chaussures mais sur notre ordinateur. Et si cette révolution s’est faîte en douceur, certains encore hésitent ou n’utilise aucun logiciel pour gérer leur collection de photos.

Dans ce test / comparatif, nous vous présenterons 4 logiciels aux fonctions similaires dont les principales nous intéressant sont :

  • IMPORTER vos photos
  • CLASSER, TRIER et RECHERCHER vos photos
  • RETOUCHER, optimiser et sublimer vos photos
  • EXPORTER et partager vos photos

Il est important de noter que ce test à été réaliser de façon totalement indépendante, sans sponsorisation et subjectivement. Son but sera de vous éclaircir dans votre ou vos choix si vous décider d’utiliser plusieurs logiciels … Nous avons donc sélectionner 4 logiciels qui nous paraissaient être les plus complet suivant leur utilisation.

Picasa 3et iPhoto 11′ s’adresse plus particulièrement aux photographes débutant ou amateurs ainsi qu’aux personnes souhaitant une solution de rangement pour leur photos sans y passer des heures. Ce sont deux logiciels simple et très facile d’emploi mais néanmoins efficace et puissant. Picasa 3 est édité par Google et il est GRATUIT. Il tourne sous windows ou mac. A l’inverse d’iPhoto 11′ qui est édité par Apple et ne fonctionne que sous mac. Il est inclus dans le pack iLife 11′ (environ 49 Euros) ou déjà installé avec OS Lion sur les mac les plus récent.

A l’instar des deux précédents, Aperture 3 et Lightroom 3 servent eux aussi à importer, classer, trier et rechercher vos photos. La ou ces deux logiciels s’orientent plus vers les professionnels ou passionnées de photos c’est essentiellement dans la puissance de retouche. Aperture 3 est édité par Apple – ne fonctionne que sous mac – et il est vendu environ 70 Euros. Lightroom 3 est édité par Adobe (qui édite également le célèbre photoshop) et tourne sous windows ou mac. Il est vendu environ 180 Euros.

I. Importer, Classer, Retoucher et Partager

Leur but étant de nous faciliter la tâche dans la gestion et l’organisation de notre photothèque, ces logiciels auront donc plusieurs fonctions communes. Même si leur façon de procéder suivant la tâche demandé diffère, détaillons le minimum qu’on leur demande :

  • Importer : Ils devront être capable d’importer (transférer) nos photos depuis un appareil numérique ou une carte SD, un téléphone portable ou smartphone, ou directement depuis une photo de notre disque dur. Par exemple, Picasa ne crée pas de doubles des photos présent sur votre disque dur ou des photos indexés. C’est juste un gestionnaire des photos originales. Iphoto ou Aperture créent une bibliothèque, c’est à dire un dossier contenant différente informations utiles à leur fonctionnement ainsi qu’un double des photos indexées (dans le cas ou celle-ci se trouvent DEJA sur votre disque dur). Dans le cas d’une importation de photos depuis un iPhone par exemple, Picasa crée un dossier sur votre disque dur, à l’emplacement de votre choix, contenant ces photos tandis qu’iPhoto ou Aperture les importent directement dans leur bibliothèque.
  • Classer : Après avoir importer tout un stock de photos, il serait bon de les classer afin de pouvoir remettre la main dessus facilement lors d’une recherche. Classement automatique par date, lieux, événement et visage ou Classement manuel par mot-clés, album, dossier, projet, sélection, note … Localiser immédiatement le cliché souhaité.
  • Retoucher : Optimisé et sublimé vos photos. Des corrections automatiques aux retouches les plus pointus par pinceaux ou zone en paramétrant précisément vos outils, choisissez le logiciel dont vous avez besoin. Si iPhoto et Picasa proposent des solutions très simple et puissante, elles n’en restent pas moins limités. Aperture et Lightroom offrent quant à eux une liberté et une précision beaucoup plus grande. Si la retouche de vos photos vous prends dix secondes au maximum , orientez vous vers Picasa ou iPhoto. Cela serait inutile d’investir dans une grosse cylindré tel qu’Aperture ou Lightroom dont vous n’utiliserez pas tous le potentiel.
  • Partager : Pour certain cette fonction ne sera pas primordial, malgré tout cela s’avère être un petit plus qui se révèle souvent bien pratique. Qu’il s’agisse de création et de partage d’album en ligne avec Picasa web ou FlickR, de publier ses photos sur facebook, par mail ou bien encore de pouvoir commander un tirage ‘papier’ en ligne, un album ou des cartes postales à l’image de vos photos, nous découvrirons les spécificités de chacun.

II. Pour les débutant ou photographe occasionnel (Picasa et iPhoto)

Picasa 3 et iPhoto 11′ sont deux logiciels similaires. Bien qu’iPhoto soit légèrement plus facile à prendre en main et intuitif, vous n’aurez aucun mal à débuter et tirer profit de l’un ou de l’autre. Comme vous l’aurez compris, ils vous serviront à importer (depuis votre iPhone ou appareil photo numérique par exemple), à classer, à retrouver et à retoucher vos photos.

Vous pourrez utiliser toutes les fonctions de bases. Vous importerez (suivant la procédure décrite ci-dessous) vos photos depuis votre appareil numérique, carte SD, téléphone … vous les classerez en album, en dossier regroupant plusieurs albums ou en projet (événement) et vous les trierez suivant les mot-clés ou tags que vous leur aurez donnés. Vous pourrez également effectuer des recherches par photos sélectionné (drapeaux) ou par classement (étoile). Retouchez sommairement et automatiquement vos photos et ajouter leur les filtres désirés. Enfin, exposer vos plus beaux clichés en les partageant sur internet (album en ligne ou réseaux sociaux) ou en créant des diaporamas.

Picasa VS iPhoto 11

Si vous êtes un utilisateur de windows, votre choix sera rapide pour la catégorie « débutant » car seul Picasa 3 présente un véritable intérêt. En ce qui concerne ses points fort dans ce comparatif, on notera la qualité de reconnaissance des visages plus précis qu’iPhoto ainsi que son interactivité avec vos album google + ou picasa web. Logique pour un produit google … Mais surtout il est GRATUIT.

Pour ce qui est d’iPhoto 11′, son plus gros point fort est l’intégration du flux de photo (iCloud). Logique pour un produit Apple … Ainsi, toutes les photos prises depuis un appareil fonctionnant sous iOS (exemple un iPhone) et envoyer dans iCloud seront instantanément disponible sur votre mac (dans iPhoto). On notera également que sur iPhoto le partage est plus développer (facebook, flickr ….).

Si j’ai commencer la présentation de ces deux logiciels en vous présentant les fonctions visibles qu’ils les différencient c’est parce qu’ils sont quasi semblables. Vous y classer, trier et rechercher vos photos à peu près de la même façon, vous y retoucher vos photos de la même qualité. Si au niveau de l’interface et de l’utilisation, hormis leur spécificité respective présenté plus haut, ils sont équivalent, leur VRAI différence se cache dans leur indexation de vos photos.

Picasa ne crée pas de doubles des photos présent sur votre disque dur ou des photos indexés. C’est juste un gestionnaire des photos originales. Il ne classe pas et ne range pas vos photos. Elles sont hiérarchisés comme sur votre disque dur (dossier ou album créer).

En revanche, iPhoto fonctionne différemment. Chaque photo que vous importer dans iPhoto est copier dans une bibliothèque qu’il utilise. Cette bibliothèque est un dossier comprenant des sous-dossier, qui ont aussi parfois des sous-dossiers, etc … contenant divers informations ainsi que vos photos (en fichier .jpg par exemple). Dans cette bibliothèque il y a également un dossier contenant les photos que vous aurez modifier (retoucher par exemple) car le logiciel iPhoto 11′ ne modifie pas les fichiers originaux que vous aurez importer : Pratique pour retrouver une photo d’origine auquel on a ajouter des filtres par exemples.

Pour certain utilisateurs, la création de cette bibliothèque peut être problématique. Imaginez que sur le disque dur de votre ordinateur vous ayez 200Go de photos. Si vous importer tous dans iPhoto, la bibliothèque prendra 200Go sur votre disque dur elle aussi. Ce genre de cas est contraignant mais dans le cadre d’une utilisation sécurisé (en ayant une sauvegarde de vos photos) la bibliothèque devient un vrai avantage. Rien ne vous empêche de supprimer toutes les photos des votre disque dur SAUF celle de la bibliothèque d’iPhoto, et ainsi retrouver un espace disque suffisant, de pouvoir les consulter avec le logiciel et de sauvegarder cette fameuse bibliothèque régulièrement sur un disque dur externe (une copie de toutes vos photos).

Une fois vos photos importer dans la bibliothèque, vous pourrez les récupérer en les exportant sur votre disque dur ou sur un support externe (clé USB, disque dur externe …). Vos photos peuvent être exporter à l’unité ou en groupe par dossier, projet, événement …

En conclusion, iPhoto et Picasa s’orientent vers les débutants ou photographes amateurs recherchant une solution simple et pratique pour mettre de l’ordre dans leur collection de photos, Pour les utilisateurs windows ce sera Picasa 3, par contre pour les possesseurs de mac, il faudra faire votre choix … ou faire cohabiter les deux ! Leur trois principales différences se situent donc au niveau de l’importation (bibliothèque ou pas), au niveau du prix (Picasa est GRATUIT tandis qu’iPhoto est inclus dans le pack iLife 11′ vendu environ 50 euros) et enfin, au niveau de la gestion du flux photos (Seul iPhoto gère iCloud).

III. Aperture 3, le semi-professionel

Si précédemment nous avions opposé Picasa à iPhoto, cette fois, nous les détaillerons séparément. Pourquoi ? Tout simplement car s’ils représentent tous les deux le haut de gamme des logiciels de gestion et de retouche de photos, ils ne s’adressent pas aux même utilisateurs. Disposant de réelle qualité professionnelles, Aperture 3 s’orientent vers les passionnées de photos ou plus généralement vers les utilisateurs réguliers disposant d’un stock considérable de clichés. Les professionnels et les photographes les plus exigeant préféreront quant à eux Lightroom 3 d’adobe.

Aperture 3

Aperture 3 est une version plus complète d’iPhoto. La transition de l’un à l’autre se fait très facilement. L’un des gros point fort d’Aperture est sa prise en main rapide et en peu de temps vous maîtriserez ses nombreuses fonctions. Mais ne vous y trompez pas, derrière cette simplicité d’emploi se cache un gros potentiel. Toutes les fonctions déjà présentent dans iPhoto sont dans Aperture, et très souvent plus complète. Par exemple, en plus d’ajouter des mot-clés – tags – à vos photos, vous pourrez également leur donner un titre et une légende, marquer vos photos par note ou classement (étoile), par sélection (drapeau), par étiquette (couleur), par type de fichier ou par pile … Ces améliorations vous assureront un confort d’utilisation supérieur ainsi qu’un gain de temps. La création de diaporama à été elle aussi optimiser ou de nombreux paramètres de personnalisation ont été ajouté (bande son,video HD, thème, titre, police, taille, emplacement …).

Tout comme iPhoto 11′, Aperture 3 importe vos photos dans sa bibliothèque.

Aperture 3 est capable de gérer de très grandes collections de clichés. Il vous permet de configurer autant de lecteurs externes – ou disque dur externe – que vous le souhaitez et de préciser le lieu de stockage de chacune de vos photos, sans rien changer à votre photothèque Aperture. Vous pourrez accéder à vos photos et les modifier comme vous le faites habituellement, quel que soit l’endroit où sont stockés les originaux. Cette caractéristique vous permet également d’ajouter des disques durs un par un, dès que vous en avez besoin. Votre installation peut donc croître au même rythme que votre photothèque. Vous pourrez également les fusionnez, les synchronisez et les scindez car contrairement à iPhoto, Aperture peut gérer plusieurs Bibliothèques (ou photothèques).

Malgré ses nombreuses améliorations, la plus grande différence entre un logiciel comme Aperture 3 et Picasa 3 ou iPhoto 11′ se situe au niveau de la qualité et de la précision des retouches et de la sublimation de vos clichés. Les pinceaux d’Aperture permettent d’apporter les retouches à l’endroit précis où vous les voulez, tout en vous laissant une maîtrise complète sur la taille des pinceaux, leur douceur et leur intensité. Vous pourrez par exemple assombrir le ciel sans obscurcir l’eau. Aperture 3 sait détecter les bords des objets pour vous aider à faire des modifications de grande précision. Vous disposerez également de 15 pinceaux rapides pour les effets les plus courants, tels que Netteté ou Saturation, prêts à entrer en action à tout moment. Il Vous sera très facile d’appliquer des effets photo élémentaires tels que Noir & blanc, Sépia ou Contours flous mais vous pourrez en plus exploiter des dizaines de préréglages d’ajustement et les personnaliser en fonction de l’aspect que vous souhaitez obtenir. Imaginons que vous vouliez faire d’une photo en couleur une photo en noir et blanc. Aperture 3 propose neuf filtres de couleur différents qui vous offrent un contrôle précis de vos effets. Une fenêtre d’aperçu à la volée vous aide à atteindre plus facilement l’aspect recherché.

En conclusion Aperture 3 s’oriente principalement vers les amoureux de la photographie recherchant un produit de qualité. Un outil professionnel à la porté de tous les passionnés. En revanche, pour les photographes occasionnel, il n’est pas forcement judicieux d’investir environ 70 euros pour un logiciel dont vous n’exploiterez pas tous le potentiel.

IV. Lightroom 3, Le must

Avec Lightroom 3 nous entrons dans le haut de gamme. Visant les professionnels et les photographes les plus exigeant, vous disposerez d’un outil complet et tout ce dont vous aurez besoin pour gérer l’ensemble de vos photos et présenter vos clichés de manière originale et percutante. Hormis le classement par visage et par lieux (à proprement dit, car le classement par coordonnées GPS est effectif) que certain qualifieront d’obsolète alors que d’autre en raffoleront, Lightroom 3 dispose de tous les outils précédemment cités et biens souvent plus détaillés.

Lightroom 3

L’importation des photos dans la bibliothèque Lightroom 3 est la première étape de l’utilisation de vos photos. Lorsque vous importer des photos directement depuis un appareil photo, un lecteur de carte mémoire ou tout autre périphérique de stockage, un fichier de catalogue (Lightroom Catalog.lrcat) est automatiquement créé. Vous n’avez pas à le créer vous-même. Le catalogue conserve une trace des photos et des informations les concernant, mais il ne contient pas les fichiers photo.

Contrairement à Aperture 3, Lightroom 3 ne copie pas les photos importer dans son catalogue. Ce dernier contient des informations relatives aux photos, leur méta-données (tags, titre, légende …), des copies d’originaux sur lesquels vous avez travaillé (sur lesquels vous avez appliqué une filtre noir & blanc par exemple) et d’autres données utile au bon fonctionnement du catalogue. En règle général, un catalogue Lightroom est 26% moins lourdes qu’une bibliothèque Aperture contenant les même photos.

Lorsque vous retoucher une photo avec Lightroom 3, son fichier original n’est pas modifié, le logiciel crée une copie de celle-ci dans sa bibliothèque. Ainsi votre photo à son emplacement de stockage d’origine ne risque rien et vous pourrez laisser libre court à votre imagination et votre sens artistique sans vous en souciez. Lightroom affichera donc votre photo modifié bien que vous ne la ‘possédiez’ pas. Pour l’obtenir sur votre disque dur, il vous faudra simplement l’exporter.

La plupart des utilisateurs souhaitent conserver toutes leurs photos dans un seul catalogue pouvant contenir des milliers de photos. Cependant, vous pouvez créer plusieurs catalogues en vue d’utilisations différentes, par exemple pour vos photos familiales et vos photos professionnelles. Vous pouvez importer les photos dans différents catalogues et créer des collections afin de les organiser.

Mais là ou Lightroom fait vraiment la différence c’est sur la qualité de ses retouches photos (bien qu’Aperture soit très performant) et le nombre de ses options paramétrables pour chaque fonctions. Vous pourrez entre autre échanger des catalogues entre mac et windows, gérer de façon complète les méta-données de vos photos, paramétré méticuleusement l’export de vos fichiers, ajuster géométriquement les optiques, accéder à l’historique complet des vos actions, avoir accès à de très nombreux PlugIns …

V. Conclusion

Suivant votre système d’exploitation, la nombre de vos choix se restreindra. Pour les photographes amateurs ou occasionnel recherchant une solution simple et rapide pour importer, classer, retoucher sommairement et partager ses photos sans y passer des heures dessus, nous vous conseillons si vous êtes sous mac : iPhoto 11′. Pour ceux qui utilise windows ou bien pour ceux ne souhaitant pas investir dans le pack iLife 11′, Picasa 3 sera le substitut idéal. Ces deux logiciels étant si semblables que la différences se fait sur des détails personnels, en ce qui nous concerne, nous avons choisis iPhoto 11′ pour la gestion du flux de photos (iCloud) et l’archivage des photos par bibliothèque.

Pour les passionnés de photos ou ceux disposant d’une collection volumineuse, nous vous conseillons Aperture 3. Malheureusement, il ne fonctionne que sous mac. Avec ce logiciel, vous disposerez d’un outil complet pour gérer à bien votre photothèque. Importer, trier méticuleusement, classer de multiple façon, rechercher précisément, retoucher professionnellement, partager et exposer vos plus beaux clichés. Comptez investir environ 70 Euros.

Et enfin, que vous soyez sous mac ou windows, pour les utilisateurs avertis ou les photographes recherchant un outil professionnel et exhaustif, nous vous conseillons Lightroom 3 d’adobe. Une interface quelque peu plus austère que ses prédécesseur, une prise en main peut être moins rapide mais un potentiel énorme et une qualité de production exceptionnel. Cela reste malgré tout un investissement à hauteur d’environ 180 Euros … Un outil professionnel jusque dans le prix.

Il existe bien souvent des versions d’évaluation ou des période de test gratuite. Avant tout achat de logiciel n’hésitez pas à les tester.

Consulter notre tableau récapitulatif. Pour un usage privé, vous pouvez le télécharger, l’imprimer et l’utiliser comme bon vous semble. Pour toute autre usage, merci de stipuler la source  http://www.41Mag.fr.

VISUALISEZ le tableau récapitulatif en PDFTELECHARGER LE tableau en ZIP

Tableau comparatif logiciel classement photos

Tableau comparatif logiciel classement photos

Article du même thême : ..

  • Pingback: Bien débuter avec Aperture 3

  • Pingback: High-Tech | Pearltrees

  • Saks

    Oulàlà je note de graves imprécisions et des contres vérités dans cet article; Non, Aperture ne copie pas les photos importées dans son catalogue, contrairement à ce que vous écrivez. Il est possible de choisir soit de les copier soit de les désigner par référence. Donc, pas d’avantage de Lightroom par rapport à Aperture ! Idem en ce qui concerne les photos originales : on ne touche jamais à celui-ci en bossant avec Aperture.
    Les possibilités de retouches sont vraiment à la hauteur de celle de Lightroom, sauf peut-être en ce qui concerne la réduction du bruit, à mon sens légèrement moins bonne chez Aperture. Personnelement je ne me sers pas beaucoup des mots clefs pour des raisons que je n’énumèrerai pas ici mais Aperture n’est pas au top la dessus. Ensuite, il possède qques fonctionnalités dont ne jouit pas Lightroom (géoloc, visages et meilleure intégration au monde Apple).
    En somme les véritables avantages de Lightroom c’est surtout qu’on peut l’utiliser sous Windows et que la biblio en ligne et papier est bcp plus conséquente.
    En revanche ces petits plus ne sont rien comparés à la # de prix des 2 logiciels. C’est sans doute ce positionnement milieur de gamme qui peut faire croire que la bête n’est pas destinée à des pros. Grave erreur, je suis passé de Lightroom 2 à Aperture 3 (pas testé LR3) et je n’ai jamais eu à le regretter.Saks. Photographe passionné.

  • Pingback: Comment bien classer vos photos avec Aperture 3

  • Pingback: Comment bien maitriser le partage de photos – iPhone, iPad, Mac et Flux de photos – iCloud, iPhoto 11′ et Aperture 3

  • Pingback: 29 Astuces pour l’appareil photo et la caméra iPad / iPhone

Copyright © 2013 | 41Mag. All rights reserved. Contact.
Integrated by Créa-troyes. Powered by WordPress.