41Mag - 5 Techniques Google Analytics à connaitre pour affiner vos statistiques

5 Techniques Google Analytics à connaitre pour affiner vos statistiques

Google Analytics est beaucoup plus puissant que pensent les gens. Contrairement à la croyance populaire, il peut faire la plupart des analyses les plus avancés et gratuitement.

Quelques concepteurs de sites Web ou développeurs se plaignent des limites de Google Analytics. À première vue, il ne semble pas aussi puissant que certains outils payant. Ainsi, les développeurs vont vers des produits haut de gamme, pouvant être très cher, surtout si votre projet web ne génèrent aucun revenu pour le moment.

Pour ceux d’entre vous qui ne le connaissent pas, Google Analytics est un service Web de statistiques qui vous permet de voir combien de personnes visitent votre site, sur quelles pages ils vont et d’où ils proviennent. C’est un service gratuit, et il fonctionne en ajoutant un bout de code Javascript dans votre code HTML qui se charge lorsque quelqu’un visite votre page.

Il vous permet également de créer des campagnes spécifiques, des objectifs et des rapports en fonction d’un ensembles de données. Il vous fournit des renseignements clés le comportement de vos visiteurs. 

Malheureusement, la plupart des gens ne parviennent pas à creuser dans les données et  manque des occasions en or pour optimiser leur site.  En utilisant les fonctionnalités avancées de Google Analytics, non seulement vous n’aurez plus besoin de payer pour un autre service d’analyse, mais vous comprendrez votre auditoire et leur comportement.

Voici 5 Techniques Google Analytics à connaitre :

1. Des statistiques en temps réelles

Google met à jour vos statistiques sur une base horaire. Pour obtenir ces données, tout ce que vous devez faire est de cliquer sur le calendrier et de sélectionnez la date du jour.

Vous pouvez également voir combien de personnes sont sur votre site et ce qu’ils regardent, en temps réel ! Cliquez sur Accueil dans le menu du haut, puis sur Temps réel (version beta) dans le menu de gauche. Affiner vos statistiques avec le menu déroulant venant d’apparaitre. Dans l’image ci-dessous, nous avons choisis vue d’ensemble :

2. Mesurer votre attractivité sur les réseaux sociaux

Les médias sociaux sont un moyen puissant pour générer du trafic vers votre site. La plupart des blogueurs encouragent leurs lecteurs à partager leur contenu via Facebook et Twitter – et quand leurs utilisateurs le font effectivement, cela peut être suffisant pour apporter des dizaines de milliers de nouveaux lecteurs, abonnés, consommateurs … Par conséquent, il est logique de suivre les utilisateurs qui clique sur les boutons afin que nous puissions concentrer notre attention sur les utilisateurs qui font de notre contenu une matière virale.

Vous allez simplement ajouter une fonction sponClick à votre code FBML qui permet au moteur de suivi des événements dans Google Analytics d’enregistrer lorsque les utilisateurs cliquent sur le bouton. Voici à quoi le code modifié ressemblera :

1
<fb:like onclick="javascript: _gaq.push(['_trackPageview', 'example.com/facebook']);" href="http://www.exemple.com/"></fb:like>

Quand un utilisateur clique sur un bouton Facebook, Google Analytics va la suivre comme consultation de page, ce qui lui permet d’être présent dans vos rapports de la même manière qu’un billet de blog. Ici, la fonction _trackPageview possède un paramètre qui spécifie comment le clic apparaît dans vos rapports. On recommande la personnalisation de chacun des boutons sur votre site en y incluant quelque chose comme l’ID du billet du blog, le lien permanent, ou une URL échappé (comme avancé google-analytics), suivie par / facebook sur la fin.

Vous pouvez utiliser cette technique pour détourner le suivi des événements pour presque n’importe quel élément cliquable sur votre page. Par exemple, avec Twitter le bouton retweet officielle, tout ce que vous avez à faire est d’appeler la fonction _trackPageview de manière asynchrone, et c’est tout :

1
2
<a href="http://twitter.com/share" class="twitter-share-button" data-count="vertical" onclick="javascript: _gaq.push(['_trackPageview', 'THENAMEOFYOURPAGE/twitter']);">Tweeter</a>
<script type="text/javascript" src="http://platform.twitter.com/widgets.js"></script>

Tout comme dans l’exemple avec Facebook, vous pouvez modifier le paramètre _trackPageview afin de personnaliser la façon dont les retweets apparaissent dans Google Analytics.

3. Suivre les liens sortant, vers ou se redirige votre audience

Même si votre taux de rebond est faible, c‘est un élément clef pour comprendre où vos visiteurs vont quand ils sortent de votre page. En comprenant le comportement des liens sortants de vos utilisateurs, vous pouvez optimiser votre site pour la conversion et votre communication de marque par une orientation stratégique maximale. Cela est vrai pour deux raisons.

Tout d’abord, de nombreux modèles d’affaires Web reposent sur une génération de trafic vers une autre page qui se trouve sur un domaine différent. Prenez l’exemple des programmes d’affiliation où vous devez conduire le trafic vers une page d’atterrissage pour faire de l’argent. Si vous suivez le comportement de ce lien sortant, vous saurez quels domaines sont les plus propices. Vous pouvez alors concentrer tous vos efforts de commercialisation sur ces canaux médiatiques.

Deuxièmement, en faisant le suivi des liens sortants, vous saurez quels points de votre page sont les plus cliqués. Par exemple, vous voudrez peut-être supprimer un lien de faible valeur et  le remplacer par un lien vers votre meilleur contenu, ou à un blogueur de l’extérieur qui vous a aidé de manière significative. Si vous trouvez qu’aucun de vos liens entrants ou sortants semble avoir du potentiel, vous pouvez facilement associer Google Analytics avec Google Website Optimizer pour faire un peu de split testing.

Pour réaliser un suivi des liens sortant, copiez/collez le code suivant entre les balises <head> et </head> :

1
2
3
4
5
6
7
8
9
<script type="text/javascript">
    function recordOutboundLink(link, category, action) {
        try {
            var myTracker=_gat._getTrackerByName();
            _gaq.push(['myTracker._trackEvent', ' + category + ', ' + action + ']);
            setTimeout('document.location = "' + link.href + '"', 100)
        }catch(err){}
    }
</script>

Cela retardera les liens de chargement d’une fraction de seconde, ce qui donne le temps à Analytics d’enregistrer le clic avant que l’utilisateur quitte la page. Heureusement, le retard est si petit que cela n’affectera pas l’expérience utilisateur. Ensuite, il ne vous restera qu’a ajouter la fonction suivante avec onClick aux les liens que vous souhaitez suivre:

1
<a href="http://www.example.com" onClick="recordOutboundLink(this, 'Liens sort ants', 'example.com'); return false;">

Il y a deux paramètres dans la fonction recordOutboundLink que vous pourrez peut-être changer pour personnaliser davantage votre rapport. Le second paramètre, qui a la valeur de liens sortants dans l’exemple ci-dessus, fait référence aux dossiers qui seront utilisés pour organiser vos données lorsque vous l’affichez dans Google Analytics.

La meilleure solution serait de classer les liens sortants en fonction du type: soit « blog », « page de destination », ou « réseaux sociaux » …

Suivi de lien sortant est encore plus facile à mettre en œuvre si vous utilisez un CMS. Si vous utilisez WordPress, vous pouvez suivre les liens automatiquement avec le plugin Ultimate Google Analytics.

4. Exclure des IP des statistiques

Au lancement d’un site ou pour ceux qui ont peu de traffic, il arrive bien souvent que le développer biaise les statistiques par ces visites ou tests. Maintenant, j’utilise la fonctionnalité d’exclusion IP dans Google Analytics pour faire en sorte que mes tests ne fausser les données (et mes espoirs pour rien). Pour ce faire, cliquez sur le bouton « Editer » sur la page de profil principal.

Sur la page Paramètres de profil, faites défiler la page jusqu’à ce que vous voyez la boîte nommée Filtres appliqués au profil (en-dessous des objectifs). Cliquez sur Ajouter un filtre, et vous serez redirigé vers la page Créer un nouveau filtre.

Vous pouvez coller votre adresse IP (ou plage d’adresses IP) de sorte qu’elle soit exclu de Google Analytics. Dès que vous avez terminé, cliquez sur Save Changes.

5. Utiliser des variables personnalisées pour affiner les données

Google Analytics effectue le suivi uniquement des pages, et il suit chaque page exactement de la même manière. Mais Google Analytics est beaucoup plus puissant que ça – le système est suffisamment souple pour vous permettre de construire un modèle adapté à votre site. En fait, vous pouvez l’adapter pour suivre les catégories, tags, les sections, ou toute autre taxonomie. C’est particulièrement utile avec les applications Web et e-commerce où vous voudrez suivre les actions spécifiques ou des types de produits.

L’exploitation est aussi facile que coller des variables personnalisées directement dans votre code de page.Google Analytics offre les trois portées suivantes :

  • page
  • session
  • visiteur

Vous pouvez lire sur les documentation Google l’étendus des variables personnalisées. C’est peut être un peu déroutant au premier abord,par exemple, si vous voulez comparer les pages qui sont dans une catégorie plutôt qu’une autre catégorie, vous pouvez utiliser le champ page. Si vous voulez comparer si un utilisateur est connecté, vous pouvez utiliser le champ session…

Voici le code de base a mettre entre les balise <head> de votre page pour débuter avec les variables personnalisées :

1
_gaq.push(['_setCustomVar', 1, 'Category', 'Tutoriel HTML5', 3]);

Le 1 dans le code ci-dessus se réfère à l’indice. Analytics vous donne seulement cinq emplacements pour des variables personnalisées, vous pouvez donc choisir un nombre de 1 à 5 pour l’assigner.

Le texte Category est le nom de la variable. Vous pouvez le régler sur ce que vous voulez. Si vous voulez suivre les balises sur votre blog WordPress, par exemple, vous pourriez le mettre à Tag.

Photoshop Tutoriaux est la valeur de la variable personnalisé.

Enfin, le dernier paramètre définit le champ d’application. 1 est la portée des visiteurs, 2 est la portée de session, et 3 est la portée de page.

Google analytics, un outil incontournable !

Google Analytics dispose de beaucoup de fonctionnalités avancées qui vous dispense d’un service premium d’analyse. Grâce à ces fonctionnalités et de l’API Google Analytics, vous pouvez construire un outil de statistiques très puissant qui vous permettra de faire des conversion réussie et des optimisations de la circulation.

Article du même thême : ..

Copyright © 2013 | 41Mag. All rights reserved. Contact.
Integrated by Créa-troyes. Powered by WordPress.